Loading
DÉTOX ANTI-SUCRE : INFO OU INTOX ?

DÉTOX ANTI-SUCRE : INFO OU INTOX ?

Chaque année, la saison des régimes commence plus tôt que l’année précédente et l’on passe sans transition de la « détox après les fêtes » au dernier régime maillot à la mode !

Si certains articles donnent des conseils de bons sens, on peut aussi trouver pas mal d’inexactitudes ou d’incohérences.

Un exemple : l’article « Ma détox anti-sucre », paru dans le magazine Prima de janvier 2016. Sans revenir sur la promesse du sous-titre « -3 kg illico », qui n’engage que celle qui la lira, on fait le point sur quelques passages.

« C’est fou la quantité de sucre que l’on avale mine de rien. Un jus d’orange 100% pur jus équivaut à 4.5 sucres […] »

A nuancer

  • L’article parle en fait des sucres (au pluriel donc l’ensemble des sucres simples : lactose, glucose, saccharose, …) et non du seul sucre (saccharose). De manière générale, si les équivalences en morceaux de sucre peuvent avoir un intérêt pratique pour les patients diabétiques, elles sont sources de confusion pour la plupart d’entre nous. Ainsi, l’article prend l’exemple du jus d’orange, un aliment sans sucres ajoutés, alors qu’il est précisé plus bas qu’il n’y a pas lieu de supprimer les sucres naturellement présents dans les fruits. Par ailleurs, la portion du jus d’orange n’est pas précisée… alors que le conseil pertinent serait de manger varié et avec des portions raisonnables.
  • Quant aux quantités que l’on avalerait sans s’en rendre compte, c’est un argument assez faible.  Le sucre, du fait de son fort pouvoir sucrant et de la réglementation alimentaire, ne passe pas inaperçu ni en bouche ni sur les étiquettes.

 

« Bref chacun de nous consomme grosso modo 12 sucres (60g) par jour…alors que les experts […] n’en préconisent pas plus de la moitié »

Faux-09

  • Le calcul des 60g gagnerait à être détaillé pour savoir si l’on parle de tous les sucres (dont celui des fruits et des yaourts cités dans l’article), des sucres ajoutés ou du sucre (saccharose).
  • Les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ne portent que sur les « sucres libres » (sucre ajoutés + sucres du miel, des sirops, des jus de fruits) qui doivent contribuer à moins de 10 % des calories quotidiennes, soit l’équivalent de 50g pour un adulte consommant 2000 kcal/jour. En France, les apports moyens en sucres ajoutés  sont de l’ordre  de  cette valeur seuil de 10% et environ 3 adultes sur 4 sont en dessous de cette valeur-seuil (étude ENNS 2006).

 

« Les aliments sucrés augmentent l’appétit […] le sucre muselle la leptine »

Faux-09

  • Une affirmation vague et non démontrée scientifiquement. La leptine est effectivement « l’hormone de la satiété » et elle est secrétée en réponse à la présence d’aliments dans l’estomac. Ce que l’article omet de dire c’est que la pratique de régimes restrictifs à répétition entraîne un dérèglement de cette hormone. Des chercheurs de l’Université de Melbourne ont réunis une cinquantaine de patients obèses, puis ont mesuré leurs taux sanguins de leptine et de ghréline avant de leur faire suivre un régime pendant dix semaines. Sans surprise, le régime a provoqué une diminution du taux de leptine (satiété), et une augmentation du taux de ghréline (appétit), ce qui s’est traduit par une augmentation de la sensation de faim. Autrement dit, quand on fait un régime, nos hormones nous poussent à manger plus… ce qui rend le régime difficile à tenir ! Là encore, il serait préférable de communiquer sur l’importance d’une alimentation équilibrée parce que variée et sans privation inutile. Mais ce serait probablement moins vendeur qu’un régime « anti-sucre », qui soit dit en passant a l’air assez drastique, 900 à 1000 kcal par jour, ce n’est vraiment pas beaucoup  !
  • Mais ce qui est plus étonnant, c’est que les chercheurs ont effectué une nouvelle mesure, un an après l’arrêt du régime. Ils ont alors découvert que les taux des hormones de l’appétit n’étaient toujours pas revenus à la normale, et que la sensation de faim était toujours augmentée…

 


Pour en savoir plus, lire l’article Le sucre et les régimes

 

 

No Comments

Leave a Reply