Loading
PAS DE SUCRE, PAS DE CHOCOLAT…!

PAS DE SUCRE, PAS DE CHOCOLAT…!

« Nous en consommons 4 fois trop », « certains parlent d’une drogue »… France 2 s’est livré à une attaque ciblée sur le sucre au JT de 13h du Jeudi 3 Octobre, avec de grosses erreurs. On rectifie ici.

 

« Nous consommons 4 fois trop de sucre »

Il ne s’agit pas des mêmes sucres !

 

 

 

Quelle est la consommation de sucres en France ?

France 2 a cherché à comparer les données de consommation de sucres et les recommandations de l’OMS. Problème : il ne s’agit pas des mêmes sucres !

La consommation moyenne de 100g / jour correspond aux sucres totaux[1] (ensemble des glucides simples, y compris dans les fruits et légumes), alors que les recommandations de l’OMS portent sur les sucres libres (à savoir l’ensemble des sucres ajoutés et des sucres apportés par les jus de fruits).

Ensuite, la recommandation forte de l’OMS porte sur une consommation de sucres libres à moins de 10 % des calories, soit environ50 g/jpour un apport de 2000 kcal/j. Le chiffre de 25 g/j correspond à une recommandation conditionnelle présentée « avec réserve », car reposant sur un faible niveau de preuve c’est-à-dire avec peu d’études disponibles et qui datent de la seconde guerre mondiale (Source : OMS [2]).

Dans un autre billet, nous détaillons le calcul pour connaitre notre consommation en sucres libres. Les sucres libres représentent, selon l’enquête de consommation CREDOC de 2016 [3], un apport moyen de 11 % de l’apport énergétique chez les français, soit 53 g/j.

On peut alors corriger le schéma de France 2 ainsi :

Sucres-libres-france-2

Bien sûr c’est une moyenne. Ce qui signifie qu’une proportion importante de la population, et surtout chez les plus jeunes, dépasse la recommandation.

Voir notre article : Cultures Sucre soutient les recommandations de l’ANSES.

Références :

[1] Enquête INCA 3 https://www.anses.fr/fr/system/files/NUT2014SA0234Ra.pdf
[2] OMS, 2015. Sugars intake for adults and children – Guideline. http://www.who.int/nutrition/publications/guidelines/sugars_intake/en/
[3] CCAF 2016 du CREDOC

 

 

« Un excès de sucre dans le sang abime les artères et les nerfs »

 

 

 

 

 

« Comment le sucre fait-il du mal à notre santé ? » enchérit la journaliste. Le Dr Damien Mascret répond à cette question ainsi « un excès de sucre dans le sang qui circule abime les artères et les nerfs ».

Le Docteur semble ainsi parler de diabète et de taux de glucose dans le sang mal régulé.

Rappelons d’une part que le glucose qui circule dans le sang (la glycémie) ne provient pas seulement du sucre de table, il provient de l’ensemble des aliments. Généralement le sucre de table (saccharose) contribue à 20-25% des apports en glucose. D’autre part, une glycémie élevée de façon chronique (intolérance au glucose, diabète) peut en effet entrainer des problèmes divers touchant les artères et les nerfs.

Enfin, les causes du diabète sont multiples et ne sauraient se restreindre à la seule consommation de sucre de table.

Une alimentation équilibrée et variée reste toutefois un facteur de protection du diabète, c’est pourquoi nous encourageons à une consommation raisonnée de sucre.

 

Enfin, conclusion pour le moins étrange du Dr Mascret : « Si on ajoute au moins un carré par jour de chocolat, vous prendrez un kilo par an ».

On ne sait pas d’où sort cette affirmation, mais si on le remplace par des amandes, il est possible de prendre tout autant de poids. Que vous soyez plutôt chocolat ou amandes, chacun peut s’autoriser l’un ou l’autre de temps en temps sans culpabiliser. Un équilibre alimentaire ne se construit pas sur un carré de chocolat, mais sur un ensemble de repas et sur plusieurs jours.

No Comments

Laisser un commentaire

 

Centre de préférences de confidentialité

Cookies strictement nécessaires

Ces cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site web et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Ils ne sont généralement qu'activés en réponse à des actions que vous effectuez et qui correspondent à une demande de services, comme la configuration de vos préférences de confidentialité, la connexion ou le remplissage de formulaires. Vous pouvez configurer votre navigateur pour bloquer ou être alerté de l'utilisation de ces cookies. Cependant, si cette catégorie de cookies - qui ne stocke aucune donnée personnelle - est bloquée, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

PHP - Cookie de session, gdpr[allowed_cookies], gdpr[consent_types]

Advertising

Cookies de performance

Ces cookies nous permettent de déterminer le nombre de visites et les sources du trafic sur notre site web, afin d'en mesurer et d’en améliorer les performances. Ils nous aident également à identifier les pages les plus / moins visitées et à évaluer comment les visiteurs naviguent sur le site. Toutes les informations, collectées par ces cookies, sont agrégées et donc anonymisées. Si vous n'acceptez pas cette catégorie de cookies, nous ne pourrons pas savoir quand vous avez réalisé votre visite sur notre site web.

_ga, _gat, _gid

Other