Chargement
SURPOIDS, ADDICTION… LES FLOPS DU TOP DE TOPITO SUR LE SUCRE

SURPOIDS, ADDICTION… LES FLOPS DU TOP DE TOPITO SUR LE SUCRE

Vous l’avez peut-être vu tourner sur les réseaux sociaux, Topito vient de sortir son « Top 8 des effets du sucre sur ton corps ». Les tops, c’est sympa, ça donne envie de partager, mais quand le contenu est vérifié, c’est quand même mieux, car oui hélas, il y a pas mal d’erreurs dans ce top… Alors voici notre top 3 des erreurs, raccourcis ou intox que Topito relaie un peu trop vite…

 

1 . « Le sucre crée de l’addiction »

 

 

 

 

Non, ce sont les drogues qui créent de l’addiction. Pas les aliments. On ne connaît pas d’accro au sucre en poudre ! Les drogues empruntent les mêmes circuits du plaisir et de la récompense mais l’intensité des effets et les dégâts n’ont rien à voir. Voir à ce sujet par exemple notre article « Le sucre : encore et toujours une drogue ? ».

Pour en savoir plus, voici une étude scientifique complète sur le sujet.

 

2. « Le sucre ralentit le fonctionnement du cerveau »

 

 

 

 

Ce n’est en tout cas pas démontré par des études, encore moins chez l’Homme que chez l’animal. L’étude évoquée par Topito est en fait une étude chez la souris sur l’impact d’une carence en graisses oméga 3 et d’un excès de fructose.

Pour rappel, le glucose, élément final de la digestion du sucre et des glucides, est d’ailleurs le seul carburant utilisable par notre cerveau !

 

3. « (les effets du sucre) outre le fait de te faire grossir, hein »

 

 

 

 

Comme nous l’avions déjà souligné dans un autre billet (Passer le sucre à tabac, est-ce bien raisonnable ?), c’est l’excès calorique d’un apport élevé en sucre (mais pas que) qui peut entrainer une prise de poids, et non le sucre en lui-même de par sa composition ou propriétés quelconques, comme le soulignent l’ANSES[1] et l’OMS[2].

Attention donc aux raccourcis !

Moralité : Sucre et diabète, sucre et obésité, sucre et pression artérielle :  c’est bien les excès qui sont en cause, pas LE sucre en lui-même bien sûr. Ca va mieux en le redisant ! Alors on se détend et on observe le Top 1 des règles à suivre quand on parle du sucre : consommer raisonnablement sans tomber dans l’excès compulsif ou de privation !

 

[1]  Anses, 2016. Actualisation des repères du PNNS : établissement de recommandations d’apport de sucres
[2] WHO, 2015. Guideline : Sugars intake for adults and children

1 Commentaire(s)

Laisser un commentaire