Loading
LE SUCRE REND-IL AUSSI ACCRO QUE LA COCAÏNE?

LE SUCRE REND-IL AUSSI ACCRO QUE LA COCAÏNE?

C’est la question que pose l’Express à l’occasion de la publication d’un article scientifique dans le British Journal of Sports Medicine par des chercheurs américains, connus pour leurs prises de position que l’on pourrait résumer « d’anti-sucres et pro-sel ». L’intérêt du papier de l’Express est de relayer à cette occasion les critiques d’autres experts et de proposer un vrai débat contradictoire au lecteur : cela fait du bien !

 

Le sucre, tout comme la cocaïne et l’opium, est extrait de plantes puis raffiné en cristaux”, un procédé qui augmenterait “significativement ses propriétés addictives”.

 

 

 

 

 

 

Bien sûr, le sucre est extrait de la betterave ou de la canne à sucre puis cristallisé (et au passage, il n’est pas raffiné,  voir notre article “Sucre blanc : n’est pas raffiné celui qu’on croit !”). Mais suggérer que ce procédé serait à l’origine de son addiction est -osons le mot- stupide ! Ce qui importe est évidemment ce qui est extrait et non la méthode, ici la cristallisation, qui est utilisée pour obtenir bon nombre de matières premières à usage alimentaire, cosmétique ou pharmacologique.

 

Comparer l’addiction au sucre et aux drogues “n’a pas beaucoup de sens”.

 

 

 

 

 

C’est le cri du cœur et du bon sens d’un addictologue du CNRS de Strasbourg, qui poursuit : “Quand des gens me disent : ‘Je suis dépendant du chocolat’, je réponds : ‘la dépendance à la cocaïne ou au crack pousse à voler, à se prostituer, vous connaissez quelqu’un qui se prostitue pour un carré de chocolat ?'”.

L’analogie entre l’effet des drogues et celui du sucre sur nos comportements est venu de travaux sur les rongeurs. Il est admis que les drogues comme le sucre empruntent les mêmes circuits. Mais les drogues « détournent » le circuit normal de la récompense, favorisant les actions nécessaires à la survie comme boire, manger, se reproduire ou avoir des interactions sociales. L’addiction apparaît au cours des expérimentations quand les animaux ont un accès intermittent au sucre ou à la drogue. Ils ne montrent pas de signe de dépendance si l’accès au sucre est libre.

Conclusion d’un autre expert en neurosciences de l’université de Cambridge : l’idée que le sucre soit addictif pour l’homme ne tient tout simplement pas la route ! Pour en savoir plus, lire sa revue scientifique sur le sucre et l’addiction et voir aussi notre nouvelle vidéo “Le sucre rend-il accro ?”

No Comments

Leave a Reply