Chargement
SUCRE ET IDÉES REÇUES : RIEN NE VA PLUS !

SUCRE ET IDÉES REÇUES : RIEN NE VA PLUS !

Dans la chronique RTL du matin « ça va beaucoup mieux », Michel Cymes parvient en 3 min à accumuler quasiment l’ensemble des poncifs et des contre-vérités sur le sucre ! Voici une courte revue des principales erreurs.

 

« Le sucre est une drogue »

 

 

 

 

 

Affirmer que « le sucre est une drogue pire que l’alcool et le tabac » et que tous ceux qui consomment un carré de chocolat le soir « sont des drogués », c’est tout simplement scandaleux !

Et d’autant plus inacceptable qu’un médecin devrait faire la nuance entre les dégâts causés par des substances toxicomanogènes avérées et le sucre (saccharose), composé de glucose et de fructose présents dans les fruits et les produits sucrés.

Justifier que le sucre est une drogue parce qu’il apporte du plaisir est un raisonnement erroné. Heureusement, on peut avoir du plaisir en mangeant, sans être accro à la nourriture. Voir notre vidéo qui apporte la nuance sur la question de l’addiction à l’alimentation …

 

« Le sucre fait des dégâts, conséquence d’une surconsommation »

 

 

 

 

 

Avant de parler des sucres, Monsieur Cymes devrait relire le rapport de l’Anses de décembre 2016 quant aux effets DES SUCRES sur la santé : il y a bien une question de quantités consommées et d’excès mais pas d’effet spécifique. L’agence sanitaire a d’ailleurs recommandé une limite d’apport en sucres regroupant tous les sucres, naturellement présents et ajoutés aux produits sucrés : pas plus de 100 g/j hors lactose des produits laitiers, et les Français consomment en moyenne 80 g/j.

Voir notre article « Des raisons ou déraison d’arrêter le sucre ? »

 

« On en consomme 30 kg/an ! »

 

 

 

 

 

Les 30 kg par an sont des ventes et incluent les utilisations non alimentaires des sucres, les pertes et le gaspillage. La consommation réelle des Français est bien inférieure, en moyenne de l’ordre de 52 g/jour (environ 20 kg/an) ou 9,5% des calories quotidiennes selon l’INRA (Lluch et al., Nutrients, 2017), soit dans la limite des recommandations de l’OMS.

Voir notre article « Sucres : quelles recommandations et consommations réelles ? »

 

« Quand le taux de sucre dans le sang augmente… »

 

 

 

 

 

C’est pourtant le B.A.BA : ce n’est pas du sucre (saccharose) qui circule dans le sang et qui alimente nos cellules mais du glucose. Ce n’est pas nous qui le disons mais l’Anses : « l’utilisation du terme « sucre dans le sang » pour qualifier la glycémie est inappropriée et il ne faut utiliser que l’expression « glucose dans le sang » ou « glycémie » » ! En effet, le glucose vient pour environ 60% des glucides complexes (amidons, féculents) et 40% des sucres (pour moitié sucres ajoutés, pour moitié sucres naturellement présents). Autrement dit, les sucres ajoutés, incluant le sucre de table, contribuent à 20 % des sources de glucose.

Voir notre article « Le dossier de l’express sur le diabète : une charge sur le sucre un peu rapide… »

 

Les sujets « sucres et santé » sont complexes et méritent un peu de bon sens et de nuances.

 

 

 

Pas de commentaire

Laisser un commentaire