Chargement
SCIENCE&VIE JUNIOR EN PLEINE DÉCONFITURE SUR LE PETIT-DÉJEUNER

SCIENCE&VIE JUNIOR EN PLEINE DÉCONFITURE SUR LE PETIT-DÉJEUNER

« Tous accros au sucre » est le titre d’un nouvel article du Science&Vie Junior du mois de juillet.

On apprécie sincèrement la démarche pédagogique et de vulgarisation scientifique de ce magazine, et surtout on apprécie que le sujet soit traité sérieusement, avec un avis éclairé et du bon sens. Mais malheureusement, cet article est une vraie compilation de tout ce que l’on a pu lire les mois derniers sur le sucre, la plupart du temps en relai de fausses informations circulant à l’envie, sans vérification des sources.

Coté « addiction », nous vous renvoyons à notre billet «3 raisons de revenir sur le 1 » : comparer le sucre à une drogue est excessif et on vous explique pourquoi.

Dans ce billet, nous allons principalement parler de la confusion que fait « Science&Vie Junior » sur les types de sucres et les recommandations. Alors, avant de déclarer à l’unisson « Boire du sucre, une hérésie », revenons ensemble sur quelques points. Au menu : petit-déjeuner dit « équilibré », jus de fruit versus Coca et autres conseils.

 

« Tous ces aliments sont chargés en sucre »

 

combien de sucre dans un petit-déjeunerSource : Science&Vie Junior – Combien de sucre dans un petit-déjeuner

 

 

Il faut distinguer « sucre » et « sucres »

Le premier point à souligner est la différence entre « sucre » au singulier (!) et « sucres » volontairement écrit au pluriel, encore un peu floue pour certains. La version au singulier désigne uniquement ce que l’on connait communément sous l’appellation  « sucre de table », c’est-à-dire le saccharose (un disaccharide constitué de glucose et de fructose) qui est extrait de la betterave ou de la canne à sucre. La version au pluriel, quant à elle, est beaucoup plus générale. Il s’agit de mono ou disaccharides (composés d’une ou deux unités) et qui sont soit naturellement présents dans les fruits et légumes, ainsi que dans les laitages, soit ajoutés.

 

Si l’on regarde nos consommations par rapport à la recommandation de l’OMS, comme le fait Sciences & Vie, il ne faut donc considérer que les sucres ajoutés (ou « libres », en incluant les jus de fruits) – voir notre infographie ci-dessous.

 

sucres-libres

 

Si l’on s’intéresse en effet aux produits cités par le magazine, le yaourt nature, par exemple, contient naturellement du lactose, le « sucre du lait ».  Il est d’ailleurs optionnel d’ajouter du sucre dans son yaourt.

Nous avons fait nos calculs pour ce petit-déjeuner. Nous sommes en accord avec les quantités données pour le smoothie, mais on note des incohérences lorsqu’il s’agit du yaourt et des corn-flakes. En effet, l’infographie nous indique qu’il y a 5 g de sucre dans le yaourt : nous avons vu précédemment qu’il s’agit de lactose, avec un très faible pouvoir sucrant (6 fois moins que le saccharose) et qu’on ne peut pas comptabiliser en tant que sucres ajoutés (ou libres). Pour les corn-flakes, l’article mentionne 14,4 g de sucre dans le bol : en partant d’une portion de 50 g (portion habituelle pour un adulte) et en considérant que 100 g de corn-flakes nature contient 9 g de sucres totaux (source Ciqual), alors la portion contient 4,5 g de sucres et non 14,4 g.

Par ailleurs, il est important de savoir que l’OMS émet des recommandations sous deux formes : une forme conditionnelle selon laquelle la consommation de sucres libres ne doit pas dépasser 5% de l’apport calorique total, et une recommandation forte où la consommation de sucres libres ne doit pas dépasser 10% de cet apport. L’article se base sur la première ; rappelons qu’elle est présentée avec réserve car reposant sur un faible niveau de preuve, et qu’elle ne concerne donc pas les sucres totaux.

Pour plus d’informations, voir notre billet « 56 nuances de sucres : des appellations en excès ».

 

« Savez-vous qu’un jus de fruit contient autant de sucre qu’un Coca […] ? »

Comme le dit l’article (même si le mot « sucre » est là encore au singulier), il est vrai qu’un jus de fruit contient beaucoup de sucres puisqu’il contient, par définition, beaucoup de fruits. Il contient aussi beaucoup de fibres et de minéraux.

La différence entre les sucres présents dans les jus de fruits et ceux présents dans le Coca est la suivante : pour les jus de fruits, les sucres sont présents naturellement, sans ajout (dans le cas des nectars par contre, ils sont ajoutés lors de la fabrication), alors que pour le Coca, tous les sucres présents sont ce que l’on appelle communément des « sucres ajoutés ».

 

« Pour connaitre la quantité de sucre contenue dans vos aliments, on vous conseille de consulter le moteur de recherche Ciqual »

La table Ciqual donne des quantités de sucres totaux.

Ciqual est certainement un très bon outil pour se faire une idée de la composition nutritionnelle de nos produits alimentaires. Les produits y sont classés en différentes catégories, dont celle intitulée « aliments moyens » qui permet d’attribuer une valeur à une catégorie d’aliment (par ex : https://ciqual.anses.fr/#/aliments/2004/jus-de-fruits-(aliment-moyen))

Cependant il faut apporter une nuance à l’interprétation des tableaux que Ciqual nous fournit : la quantité de sucres représente uniquement les sucres totaux. Soyons vigilants en faisant la distinction entre sucres naturellement présents et sucres ajoutés.

 

Pour conclure, il est vrai qu’il est difficile de s’y retrouver entre les différentes dénominations et le consommateur peut vite se sentir perdu entre les étiquettes et les réglementations. Mais comme le rappelle à juste titre la journaliste, « le but n’est pas de se priver des petites douceurs qui nous font plaisir ». Ouf !

 

2 Commentaire(s)

Laisser un commentaire

 

  • El ouadie
    7 septembre 2018

    Il faut corriger votre article. Le lactose à un faible pouvoir sucrant mais c’est un sucre. Il apporte comme les autres 4 kcal par gramme consommé. Donc si, on peut traduite en morceau de sucre. Sinon vous devez comptabiliser tous les édulcorants en morceaux de sucre au vu de leur fort pouvoir sucrant. Ce qui là, n’a pas de sens.

    • Cedus
      Cedus
      17 septembre 2018

      Bonjour, effectivement le lactose est bien un sucre (et on le dit dans le billet : le yaourt nature, par exemple, contient naturellement du lactose, le « sucre du lait ».). Mais l’infographie de Sciences & Vie comparait les équivalents morceaux de sucre des aliments à la recommandation de l’OMS, et dans ce cas il faut bien enlever les sucres naturellement présents. Nous avons corrigé la phrase pour que cela soit plus clair dans notre billet.

Privacy Preference Center

Cookies strictement nécessaires

Ces cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site web et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Ils ne sont généralement qu'activés en réponse à des actions que vous effectuez et qui correspondent à une demande de services, comme la configuration de vos préférences de confidentialité, la connexion ou le remplissage de formulaires. Vous pouvez configurer votre navigateur pour bloquer ou être alerté de l'utilisation de ces cookies. Cependant, si cette catégorie de cookies - qui ne stocke aucune donnée personnelle - est bloquée, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

PHP - Cookie de session, gdpr[allowed_cookies], gdpr[consent_types]

Advertising

Cookies de performance

Ces cookies nous permettent de déterminer le nombre de visites et les sources du trafic sur notre site web, afin d'en mesurer et d’en améliorer les performances. Ils nous aident également à identifier les pages les plus / moins visitées et à évaluer comment les visiteurs naviguent sur le site. Toutes les informations, collectées par ces cookies, sont agrégées et donc anonymisées. Si vous n'acceptez pas cette catégorie de cookies, nous ne pourrons pas savoir quand vous avez réalisé votre visite sur notre site web.

_ga, _gat, _gid

Other