Loading
MINUTE CONSO : DES RACCOURCIS SUR LE SUCRE

MINUTE CONSO : DES RACCOURCIS SUR LE SUCRE

Ce mardi 10 mai, « La minute conso » sur France Bleu portait sur le sucre et sa consommation. Malgré un beau sujet de chronique, Dominique Esway y fait quelques raccourcis, notamment sur les recommandations… A nous de détailler ici en moins de 2 minutes !

« 22 kilos de sucre par an et par personne »

VRAI

France Bleu cite notre estimation des consommations de sucres ajoutés, issue de l’enquête nationale du Credoc de 2013. Il s’agit majoritairement de sucre de betterave ou de canne, ainsi que de sirops de glucose et de miel.

 

« Idéalement pour être en bonne santé et le rester, il faudrait diviser cette dose au moins par deux. »

Faux-09

La confusion est très fréquente, mais n’en déplaise aux détracteurs du sucre, elle est fausse : comme nous l’avons déjà expliqué dans un billet précédent (Sucre : on le remplace par quoi ?), l’OMS recommande de limiter les sucres ajoutés à moins de 10 % de nos calories. Pour 2000 kcal/j, cela correspond à 18 kg de sucres ajoutés/an, pour 2200 kcal/j, c’est environ 20 kg.

La recommandation d’abaisser plus encore les apports en sucres ajoutés est proposée « avec réserves » par l’OMS pour la lutte contre les caries.

En France, 3 adultes sur 4 ont des apports moyens en sucres en dessous de cette valeur-seuil de 10 % de l’OMS (étude ENNS 2006).

 

« 80 % du sucre qu’on absorbe vient des boissons sucrées, des biscuits, des yaourts mais aussi de la charcuterie, des sauces ou des biscuits apéritif. »

A nuancer

Effectivement, 80% du sucre est bien consommé aujourd’hui sous forme de produits sucrés préparés. Les modes de vie ont changé depuis les années 1960 et nous utilisons de moins en moins de sucre « en direct » pour faire à domicile nos confitures ou nos gâteaux. Fait remarquable, la structure des consommations a changé mais la quantité de sucre consommée en France est stable depuis plus de 50 ans.

Autre point, le sucre est très majoritairement employé pour des produits…sucrés. D’après les statistiques nationales, le sucre utilisé dans les produits salés est vraiment la portion congrue : moins de 5% des ventes de sucre ! Voir aussi le billet “Peut-on vivre sans sucre ajouté ?”

 

« Mais c’est difficile de se déshabituer du goût sucré »

A nuancer

C’est vrai que le goût pour le sucré est inscrit dans nos gènes et dans notre culture alimentaire mais la solution d’Intermarché est-elle pertinente ? Une detox ? Il ne faut pas exagérer, tout le monde ne doit pas faire une cure ! Voir notre billet « Sucre Detox : du marketing plein pot ».

Pour réduire, on peut aussi manger moins en quantité, ou moins souvent. Pas forcément utile de tout reformuler.

 


 

A lire également : La consommation de sucre de 1850 à nos jours.

No Comments

Leave a Reply