Chargement
ÉQUIVALENTS-MORCEAUX DE SUCRE

ÉQUIVALENTS-MORCEAUX DE SUCRE

 

Ouest France : « Moins de sucre, j’ai tout à y gagner ! », Caroline HENRY, Publié le 25/04/2016

On voit régulièrement en illustration des magazines des équivalences en morceaux de sucre pour des aliments du quotidien : est-ce pertinent? Le point avec cet article de Ouest France.

 

Ouest France : « du sucre, nous en consommons beaucoup plus que cela, caché dans des aliments naturels (fruits, produits laitiers) ou dans des produits transformés (bonbons, gâteaux, sodas, desserts lactés…) »

 

Faux-09

 

Le coup du sucre « caché » dans les fruits, on ne connaissait pas encore. Bon sang ce que la nature est sournoise ! A force de vouloir décortiquer les sources de sucres, la journaliste confond un peu tout.

Mais finalement, ce n’est peut-être pas si grave, car les sucres apportés par l’alimentation, qu’ils soient naturellement présents (fruits, produits laitiers) ou ajoutés aux produits sucrés, sont les mêmes, bien qu’il ne s’agisse pas uniquement « de sucre » comme cela est mentionné dans l’article.

Ainsi, on distingue principalement le saccharose, le glucose, le fructose, qui sont les constituants des fruits mais aussi du sucre de table (« sucre », c’est le nom réglementaire du saccharose extrait de la canne ou de la betterave), du miel et des sirops de glucose. Et l’on peut ajouter le lactose, constituant du lait et de la poudre de lait, que l’on retrouve dans les produits laitiers frais bien sûr mais aussi dans des biscuits ou des pâtisseries.

 

Ouest France : « Les chiffres font bondir : un yaourt aux fruits contient l’équivalent de quatre morceaux de sucre (20 g)(…) on dépasse vite la quantité maximale recommandée par l’Organisation mondiale de la santé : 50 g par jour ! »

 

VRAI    puis          Faux-09

 

Nous ne sommes pas très fans de ces équivalents-morceaux de sucre ! C’est d’abord une vision réductionniste et fonctionnelle de l’alimentation, qui nous conduirait, pourquoi pas, à calculer aussi en équivalents-cuillères d’huile pour le gras ou équivalents-blancs de poulet pour les protéines, mais avec quelle pertinence ?

Dans son article, Ouest France revendique 20 g pour un yaourt aux fruits. Selon les tables officielles de l’Anses, la teneur moyenne en sucres d’un yaourt aux fruits est de 14,6 %, soit effectivement un peu plus de 18 g de sucres pour un pot de 125 g.… Mais il s’agit de TOUS les sucres du yaourt : le sucre ajouté (saccharose) mais aussi ceux apportés par le lait (lactose), et par les fruits (saccharose, glucose, fructose).

Or les recommandations de l’Organisation mondiale pour la santé (OMS). portent uniquement sur les sucres libres, qui sont les sucres ajoutés et les sucres des jus de fruits. Pour notre yaourt aux fruits, c’est seulement la moitié de l’ensemble des sucres qu’il faut prendre en compte, soit 10 g et non 20 g !

 

On vous l’accorde, ce n’est pas facile d’y retrouver ses petits sucres !

 

Pour en savoir plus :

Voir l’article: Equivalence en sucre

Pas de commentaire

Laisser un commentaire