Chargement
DIABЀTE ET SUCRE DANS LE SANG : NE JOUONS PAS SUR LES MAUX !

DIABЀTE ET SUCRE DANS LE SANG : NE JOUONS PAS SUR LES MAUX !

A l’occasion de la Journée mondiale du diabète, le CEDUS propose de revenir sur les liens entre sucre et diabète et sur les causes plurifactorielles de cette maladie qui touche un peu plus de 2 millions de personnes en France.

La Journée mondiale du diabète a lieu chaque année le 14 novembre. Cet événement important permet de communiquer sur cette maladie mais donne trop souvent lieu à des raccourcis, y compris dans les communiqués de presse des meilleurs instituts de recherche comme l’INSERM.

 

« La journée mondiale du diabète, organisée chaque année le 14 novembre vise à informer et sensibiliser quant aux caractéristiques du diabète et les moyens de prévention et de prise en charge ».

VRAI

C’est l’occasion de communiquer sur le diabète grâce à la mobilisation d’associations comme la Fédération Française des Diabétiques.

Mais tant qu’à informer le grand public et les pouvoirs publics, autant le faire avec précision !

 

 

« Le diabète correspond à un excès permanent de sucre dans le sang : l’hyperglycémie ».

A nuancer

Le diabète est bien définie par une hyperglycémie répétée mais il s’agit du taux de glucose dans le sang et non de sucre (ou saccharose) comme le laisse entendre cette formulation. Lors de la digestion, le sucre de table ou saccharose est effectivement scindé en glucose + fructose mais c’est loin d’être la seule source de glucose de notre organisme (heureusement !). Le glucose présent dans le sang provient de l’ensemble des glucides apportés par les aliments  (morceau de sucre de notre café mais aussi fruits, produits laitiers ou céréaliers) et du foie qui stocke et libère du glucose entre les repas.

Dans le cas du diabète de type 2, c’est bien un excès durable de calories – quelle que soit leur origine – qui peut entraîner à terme une surcharge pondérale, elle-même facteur de risque comme le soulignent les diabétologues et les associations de patients diabétiques.

Le diabète est une maladie multifactorielle qui s’explique à la fois par des facteurs sociaux et environnementaux : surpoids, obésité, manque d’activité physique, sédentarité et des facteurs de prédisposition : gènes, antécédents familiaux, etc. Il est donc important d’élargir la prévention bien au-delà d’un seul nutriment/aliment.

 

Un dernier mot sur les illustrations : une fois de plus, l’illustration présente des morceaux de sucre entourant le mots « diabètes » ancrant ainsi un raccourci trompeur.

 

diabete sucre

 

On espère vivement que pour le 14 novembre 2017, l’illustration choisie remette le patient au centre et montre l’environnement complexe qui interagit avec sa maladie et sa qualité de vie au quotidien. Car c’est  bien ça qui ressort lorsque les patients parlent eux-mêmes du diabète.

 

Bref, la régulation de la glycémie ne peut pas être résumée à des morceaux de sucre dans le sang… quitte à décevoir ceux qui voulait engloutir leur sucrier pour réussir leur vie de couple comme on pourrait le croire en lisant cet article !

1 Commentaire(s)

Laisser un commentaire