Loading
CONSOMAG : COMMENT RÉDUIRE (LES ERREURS SUR) LE SUCRE ?

CONSOMAG : COMMENT RÉDUIRE (LES ERREURS SUR) LE SUCRE ?

Fin août 2019, le magazine ConsoMag de FranceTV s’est intéressé au sucre et aux solutions pour réduire sa consommation. Pourquoi pas, à condition d’éviter quelques approximations que nous rectifions ici !

 

Il y a les sucres lents (pâtes, pommes de terre) (…) et les sucres rapides (sodas, bonbons, plats préparés).

 

On parle plutôt de glucides simples / complexes et d’index glycémique.

 

C’est dommage de démarrer le sujet par une notion erronée : en effet, on ne classe plus vraiment les glucides alimentaires selon leur vitesse d’assimilation. Pas de lents ou de rapides car tous sont généralement transformés en glucose et absorbés au niveau intestinal en 25-30 minutes. Et au passage, l’Anses recommande de parler de glucides simples (sucres, petites unités) et de glucides complexes (amidons, grosses molécules).

En revanche, chaque glucide a un effet très différent sur l’élévation du taux de glucose dans le sang (glycémie), qui n’est pas lié à sa taille. Et c’est plutôt cet effet, évalué par l’index glycémique (voir notre infographie) qui est utilisé aujourd’hui pour classer les aliments glucidiques.

 

Le problème avec le sucre, c’est qu’il crée une dépendance.

Une dépendance spécifique au sucre chez l’homme n’est pas démontrée.

 

Loin de nous l’idée de contester que des personnes se disent « accro » au sucre ou au sucré. Ce qui est contestable, c’est d’affirmer que le sucre est comparable (voire pire) à une drogue dure. C’est très clair, une dépendance spécifique au sucre chez l’homme n’est pas démontrée mais l’on parle bien d’addictions comportementales à certains aliments, donc des addictions sans substance comme au jeu par exemple.

Dans le sujet, l’explication du mécanisme serait « la production de sérotonine quand on mange sucré, l’hormone du bien-être ». C’est au moins incomplet (quid de la dopamine ?) sinon inexact (Voir à ce sujet l’article de La Tribune).

Et pour compléter, le carré de chocolat du soir dont on ressent le besoin n’est pas une addiction. Heureusement, on peut avoir du plaisir sans devenir dépendant !

 

L’idéal est de ne pas dépasser 100 g de sucre par jour.

Les 100g correspondent aux recommandations portant sur l’ensemble des sucres hors lactose.

 

Ce n’est pas loin mais ce n’est pas tout à fait ce que dit l’ANSES ! Notre agence sanitaire a publié en 2017 et 2019 de nouvelles recommandations en définissant un seuil d’apports maximal en sucres hors lactose. Il regroupe les sucres ajoutés (dont le sucre) et les sucres naturellement présents dans les fruits et légumes, en excluant le lactose des produits laitiers.

Le seuil est établi par classe d’âge : moins de 100 g/j pour les adultes et les adolescents, moins de 75 g/j pour les enfants de 8-12 ans et moins de 60 g/j pour les 3-7ans.
Pour en savoir plus.

C’est vrai que c’est compliqué. En pratique, ce n’est pas inutile comme il est dit dans le sujet de bien lire les étiquettes et privilégier les produits bruts ou le fait-maison pour contrôler ses apports en sucres.

No Comments

Laisser un commentaire

 

Centre de préférences de confidentialité

Cookies strictement nécessaires

Ces cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site web et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Ils ne sont généralement qu'activés en réponse à des actions que vous effectuez et qui correspondent à une demande de services, comme la configuration de vos préférences de confidentialité, la connexion ou le remplissage de formulaires. Vous pouvez configurer votre navigateur pour bloquer ou être alerté de l'utilisation de ces cookies. Cependant, si cette catégorie de cookies - qui ne stocke aucune donnée personnelle - est bloquée, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

PHP - Cookie de session, gdpr[allowed_cookies], gdpr[consent_types]

Advertising

Cookies de performance

Ces cookies nous permettent de déterminer le nombre de visites et les sources du trafic sur notre site web, afin d'en mesurer et d’en améliorer les performances. Ils nous aident également à identifier les pages les plus / moins visitées et à évaluer comment les visiteurs naviguent sur le site. Toutes les informations, collectées par ces cookies, sont agrégées et donc anonymisées. Si vous n'acceptez pas cette catégorie de cookies, nous ne pourrons pas savoir quand vous avez réalisé votre visite sur notre site web.

_ga, _gat, _gid

Other