Chargement
CROYEZ-VOUS SÉRIEUSEMENT QU’UN BOL DE CHIPS APPORTE 8 MORCEAUX DE SUCRE ?

CROYEZ-VOUS SÉRIEUSEMENT QU’UN BOL DE CHIPS APPORTE 8 MORCEAUX DE SUCRE ?

Dans une nouvelle chronique de RTL Matin, Michel Cymes s’intéresse à nouveau au sucre et aux recommandations de consommation. Il conclut ces 2 minutes de parole par un conseil : « être rigoureux entre les repas » ; une rigueur qu’il a visiblement oublié de mettre au menu de sa chronique en nous parlant d’abord d’une recommandation en sucres ajoutés, celle de l’OMS, puis en donnant des teneurs en glucides de différents aliments (sucres ajoutés + sucres naturellement présents + glucides complexes) : il compare donc ce qui n’est pas comparable.

« Un bol de chips = 8 morceaux de sucre »

 Grosse confusion entre « glucides » (amidon de la pomme de terre) et « sucres » ajoutés

 

Il n’y a pas de sucres ajoutés dans des chips nature. Juste des pommes de terre, de l’huile et du sel, que l’on retrouve dans la liste des ingrédients, mais pas de sucre !

La ligne « dont sucres » correspond à de l’amidon de la pomme de terre transformé pour partie en glucose pendant la cuisson.

Source : Chips « La classique » Nature, Vico

Dans les chips aromatisées, il peut y avoir du sucre ou des sucres ajouté(s) : par exemple dans les chips sauce barbecue, saveur poulet rôti ou bolognaise.

Source : Chips Saveur Poulet Rôti, Lay’S

Mais cet ajout de sucre présent dans la base aromatisante de ces chips est bien loin d’apporter  « 8 morceaux de sucre »  pour un bol (de 30 à 45 g). Le tableau des valeurs nutritionnelles indique d’ailleurs un total de sucres (tout compris, ajoutés et naturellement présents) à 1 g pour 45 g de chips soit moins d’un quart de morceau de sucre.

Source : Chips Saveur Poulet Rôti, Lay’S

Mais alors, d’où peuvent venir les 8 morceaux de sucre ? D’une part, Michel Cymes a dû comptabiliser l’ensemble des glucides (et pas seulement les sucres ajoutés), et d’autre part il a pris la valeur pour 100 g et non pour un bol (environ 30 à 45g). Dans ce cas, on a bien 52 g de glucides (issus de l’amidon des pommes de terre) qui pourraient être convertis en 8 à 9 « équivalents » morceaux de sucre de 6 g).

On voit bien que c’est très trompeur de faire cette conversion glucides => morceaux de sucre, lorsque l’on compare la recommandation d’apports de l’Organisation Mondiale de la Santé, qui ne porte que sur les sucres libres (c’est-à-dire les sucres ajoutés + les sucres des jus de fruits), avec la consommation de glucides.

 

« Une part de gâteau au chocolat = 9 morceaux de sucre, une part de pizza = 5 morceaux de sucre, une portion de tomate mozzarella = 1 morceau de sucre »

Tous les glucides ne sont pas des sucres ajoutés !

 

 

 

Vous l’aurez compris, c’est là encore une confusion entre « glucides » et « sucres ajoutés ».

Dans un gâteau au chocolat,  il faut compter l’amidon (glucides complexes) apporté par la farine, en plus des sucres ajoutés venant du sucre ou du chocolat.

Dans une part de pizza, il y a l’amidon de la farine de la pâte à pizza, mais aussi les sucres naturellement présents dans la sauce tomate ou la crème fraîche (lactose du lait), les légumes… En moindre quantité, on pourra trouver des sucres ajoutés dans certains ingrédients comme le jambon (sous forme de dextrose ou sirop de glucose), mais on est à nouveau bien loin des 5 morceaux de sucre. L’étiquetage nutritionnel indique 6 g de sucres totaux, dont les sucres naturellement présents (environ 1 équivalent morceau de sucre).

Source : Pizza Jambon Fromage, Buitoni

Dans une part de tomate mozzarella, là bien sûr, ce sont les sucres naturellement présents dans la tomate, avec un peu de lactose résiduel dans le fromage. Une sauce vinaigrette toute prête peut cependant contenir un peu de sucres ajoutés (selon la liste des ingrédients).

Source : Table de composition Nutritionnelle CIQUAL « tomate, crue »

 

« Les recommandations de l’OMS sont limpides, notre consommation de sucre ne devrait pas dépasser 5 % de l’ensemble de nos apports énergétiques […] un tout petit peu plus de 4 morceaux de sucre par jour ».

 Les 5 % sont une recommandation conditionnelle, la recommandation forte est à 10 %

 

 

L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) recommande que la consommation de sucres libres ( = sucres ajoutés + sucres des jus de fruits) soit inférieure à 10 % de nos apports énergétiques journaliers. Pour un apport de 2000 kcal, cela donne 200 kcal provenant des sucres libres = 50 g soit 8 morceaux de sucre par jour.

L’OMS a ajouté une limite conditionnelle, basée sur des niveaux de preuves faibles, à 5 % des apports énergétiques, visant la réduction des caries dentaires.

 

 sucres-libres

 

Que l’on prenne la recommandation forte ou conditionnelle, dans tous les cas on parle uniquement de sucres ajoutés et de sucres des jus de fruit, pas d’équivalent glucides comme nous le propose Michel Cymes. Non, avec un bol de chips, nous ne sommes pas dans le rouge pour les sucres, et heureusement !

Pas de commentaire

Laisser un commentaire