Chargement
CHÉRIE (FM), J’AI RÉTRÉCI LES SUCRES !

CHÉRIE (FM), J’AI RÉTRÉCI LES SUCRES !

« Combattre son addiction au sucre en 3 conseils », « une drogue », « un poison ». Waouh, rien que le titre et le chapô de l’article de Cherie fm sur le sucre nous annoncent la couleur : il faut livrer bataille contre le mal et réduire le sucre à néant ! Voici 3 réponses à quelques approximations.

« Vous le savez probablement déjà : le sucre est comparable à une drogue »

Faux-09

Ce que l’on sait déjà, c’est que la saccharine, un édulcorant intense, puis le sucre ont été comparés à la cocaïne dans une étude française de 2007 sur des rats. Pauvres rats, on les rend toxico avant de les soumettre à un accès intermittent d’eau sucrée puis on les fait choisir entre les 2 comme dans une autre étude australienne . Le fait –établi- que ces rats préfèrent le goût sucré à un shoot de cocaïne montre bien une chose : il y a bien une « circuiterie » commune au goût sucré et aux drogues, les drogues détournant ce circuit de la récompense. Mais contrairement aux drogues, le sucre ou le goût sucré ne déclenchent pas chez le rat des pics intenses ni prolongés de dopamine, il n’y a pas non plus d’habituation et de « doses » croissantes de sucre.  C’est ce qui fait dire en 2016 aux auteurs d’une revue scientifique sur le sujet que, chez l’homme, la notion d’addiction à l’alimentation et au sucre en particulier n’est pas valide.

 

« Saviez-vous qu’en moyenne, un français consomme 35 kg de sucre par an, contre moins de 5 kg le siècle dernier »

 Faux-09

On commence à connaître ces chiffres déjà vus et revus notamment dans notre article « Sucre et glucides font carburer le corps et le débat » mais ce n’est pas parce qu’ils sont répétés sur internet qu’ils deviennent vrais. Il ne s’agit pas de consommation mais de ventes de sucre, où l’on divise des tonnes de sucre par la population d’un pays. Le chiffre de 5 kg de sucre par an et par Français remonterait à 1850 et celui de 35 kg est contemporain. Largement contemporain car il ne bouge pas depuis plus d’un demi-siècle ! Ce n’est donc pas un paramètre très fin pour établir des associations entre alimentation et état de santé, sauf si l’on a une idée préconçue. Voir à ce sujet notre article sur la consommation de sucre de 1850 à nos jours. Il faut le répeter : les ventes ne sont pas des consommations ! Aujourd’hui, nos estimations à partir des enquêtes alimentaires nationales récentes sont d’environ 22 kg de sucre/an/personne.

 

« Remplacez le sucre raffiné par du sucre naturel : les fruits, la stevia, le sirop d’agave, le miel (de préférence bio). »

A nuancer

Un concentré d’approximations en si peu de mots, c’est rare. Rectification :

– Le sucre en France vient principalement de la betterave (>90%) et N’EST PAS raffiné

 

sucre raffiné

 

– tous les sucres du commerce sont d’origine naturelle : le sucre de table comme le sirop d’agave ou le miel

– les sucres des fruits sont les mêmes que ceux du sucre ou du miel ou de l’agave comme on l’a déjà dit dans notre décryptage du documentaire « Sucre le doux mensonge »

– la stévia est une plante, pas un sucre, et seuls ses extraits éponymes sont autorisés comme édulcorant intense.

 

Dernière citation pour finir :

«Pour les plus déterminé(e)s d’entre-vous, pourquoi ne pas tester la monodiète ? »

La monodiète, selon le programme partenaire qui accompagne l’article, c’est « Manger un seul aliment pendant 3 jours (pommes, riz complet, carottes…) (…) pour éliminer les toxines ».  Il faudra patienter un peu pour la monodiète au sucre mais en attendant, on vous recommande un excellent article sur cette mode de la « détox ».

 

Pas de commentaire

Laisser un commentaire