Loading
APRÈS LES PERLES DU BAC… LES PERLES DU SUCRE !

APRÈS LES PERLES DU BAC… LES PERLES DU SUCRE !

Après les habituelles perles du bac proposant le meilleur des pires réponses des bacheliers, puis les anti-perles du bac proposant les plus belles citations, nous vous proposons un petit florilège de perles du sucre : phrases insolites, drôles et inattendues sur le sucre, trouvées sur Internet.

 

« Le fructose est le sucre ayant le plus grand potentiel électrique. L’énergie électromagnétique est mesurée en unités appelées angströms. »

Euh… Risque-t-on un coup de jus en mangeant une pomme ?

 

« Notre corps a besoin de sucre – notre ADN lui-même est constitué d’un « sucre »  et parce que par défaut nous en trouvons peu dans la nature, notre instinct nous pousse à en consommer dès que disponible. »

Cette perle nous désoxyribose ! Il ne s’agit pas du même type de sucre, et heureusement, on trouve des sucres naturellement dans de nombreux aliments et végétaux.

 

« Manger  du  sucre  permet  d’éviter  les  disputes  de  couple. »

Si effectivement être en hypoglycémie ou avoir faim peut jouer sur l’humeur, on peut espérer des raisons plus profondes que le sucre au bonheur d’un couple !

 

« De plus, le sucre a un effet déminéralisant de notre organisme car il puise dans nos réserves de minéraux : il est d’ailleurs appelé par les nutritionnistes « le voleur de calcium » »

Fermez donc bien les serrures de votre squelette.

 

« Dans la nature, le sucre « blanc » n’existe pas. »

Et bien si, le sucre cristallisé de betterave est naturellement blanc, comme l’est le sel des marais salants.

Voir  notre article « Sucre blanc, sucre roux, juste une affaire de goût »

 

« Mais pourquoi utilise-t-on le sucre raffiné plutôt que le sucre naturel ? La réponse est simple. Le sucre naturel coute bien plus cher à produire et est beaucoup moins rentable. »

La réponse est peut-être simple mais la question n’est pas bonne ! Pas besoin de raffinage pour extraire du sucre blanc à partir de betterave*.

 

« Tout comme la cocaïne, le sucre blanc est un composé chimique issu d’un composé naturel mais dont la transformation l’a rendu addictif. »

Il faut arrêter avec la poudre… le sucre ne subit aucune transformation chimique, il est simplement extrait, par procédés mécaniques, de la betterave à sucre.

Le sucre de canne est, lui, naturellement roux. On peut le refondre pour enlever les colorants naturels qu’il contient afin d’obtenir un sucre blanc de canne. On l’appelle sucre raffiné, et on l’obtient sans aucun procédé chimique. Ce sucre représente 4% des ventes en France, la majorité provenant des betteraves sucrières cultivées en France Métropolitaine.

Voir  notre article « Surpoids, addiction… les flops du top de topito sur le sucre »

 

« Les mauvais sucres sont les sucres libres, c’est-à-dire le sucre blanc raffiné (ou saccharose) ainsi que le sucre “caché” par les industriels (sirop de glucose-fructose). »

Finalement être libre serait mauvais pour la santé ? Il n’y a pas de bons et mauvais sucres. Les sucres libres sont, selon l’OMS, les sucres ajoutés (par le fabricant, le cuisinier ou le consommateur), ainsi que les sucres naturellement présents dans le miel et les jus de fruits.

 

« On assiste en effet à un phénomène addictif […] Un manque important de sucre directement assimilable – le glucose – provoque un malaise et au maximum un coma. »

Oui, le glucose nous est essentiel, tout comme l’oxygène. Mais cela ne veut pas dire pour autant que nous en sommes accros.

 

« Contrairement aux idées reçues, votre cerveau n’a pas besoin de glucose, et fonctionne même mieux en brûlant d’autres types de carburants, en particulier les cétones. »

Vous y allez un peu fort ! Bruler les cétones est une solution d’urgence en cas de jeûne prolongé, et heureusement qu’elle existe. Mais dans la « vraie vie », le glucose est le carburant essentiel du cerveau.

Voir notre article « Sucre et glucides font carburer le corps et le débat »

 

 

 

 

 

 

No Comments

Leave a Reply